Un petit livre de même pas cent pages pour dénoncer le scandale des gros paquebots de croisière qui portent les touristes jusqu'à la station maritime de Venise , créant de grosses nuisances en passant dans la lagune par le canal de la Giudecca.

   Cela fait des années que ce problème est évoqué; il faudrait stopper ces mastodontes sur la côte est du Lido, baignée par la mer Adriatique , mais les touristes doivent absolument arriver à Venise , ils ont payé pour  et donc naviguer  dans la fragile lagune , au grand dommage pour la ville.

   Je ne sais si ce problème sera résolu un jour. En attendant , ces paquebots deviennent de plus en plus énormes pour transporter de plus en plus de touristes ... Touristes qui ne resteront  que quelques heures à Venise, le temps de jeter un oeil  sur la place St Marc, acheter quelques cartes  et repartir vers leur bateau  de transport.

   Se promener sur les Zattere ou sur la riva dei  sette Martiri et voir une espèce d'immense immeuble flottant s'engager dans le canal  de la Giudecca crée un véritable malaise ,  on ne voit plus que cela , c'est à pleurer de rage.  Et on se sent minuscule , impuissant devant  une telle invasion. Venise ne pourra pas résister  longtemps...

    Le livre de Roberto Ferrucci devrait être lu par tous les touristes qui sont tentés par les croisières, ils comprendraient peut-être ce qu'est pour un Vénitien l'angoisse  de voir un jour  un de ces bateaux démolir un quai- ou plus- de cette ville extraordinaire, unique au monde .