C'est un premier film qui a été récompensé à Cannes.

 Dès le début on est immergé dans la monoculture de la canne à sucre en Colombie... Des champs de cannes traversés par une route poudreuse qui semble mener vers les spectateurs.. Du fond arrive un homme avec sa valise, il marche et va devoir se ranger car un gros camion arrive derrière lui...

  Alfonso revient chez lui , après une longue absence , peut-être une quinzaine d'années... Vivent à la maison sa femme Alicia , leur fils qui est bien malade , sa belle -fille et son petit fils , Manuel ,qui doit avoir 6 ou 7 ans .. Il est mal accueilli par sa femme qui a gardé une certaine rancoeur..

  L'enfant est tout content , il y a une personne de plus à la maison et , en plus , qui lui offre un cerf-volant...

   Le film est fort, on sent bien les liens  affectueux - même s'ils sont peu démonstratifs- qui existent dans la famille. La belle-fille travaille à la coupe des cannes , travail épuisant; cest Alicia qui  s'occupe  de la maison ... Un beau moment serein : Alfonso et Alicia, assis sur un banc  près  du tronc imposant d'un arbre,  et le mari qui rappelle à sa femme comme  c'était beau avant ...  des orangers bordaient la route.... maintenant la  culture intensive de la canne à sucre a détruit le paysage...

La vie devient difficile. Le travail est peu payé , et seulement  quand le patron décide de payer..... Ils vont partir ... seule Alicia veut rester ...  Un très beau film  , émouvant ...