Un  grand voilier , l'Essex, vogue sur l'océan pour la chasse  à la baleine. Dès le début on fait connaissance de Owen , le héros de l'histoire qui a beaucoup bourlingué et qui pensait gouverner ce bateau. En fait il ne sera que second , le capitaine n'a ce titre que par ses relations ... Tout le film est basé sur la rivalité entre ces deux personnes , celui qui connaît bien la mer et celui qui n'a qu'un titre... Tant que la mer est bonne , cela se passe bien , mais quand  survient une grosse tempête cela se gâte sérieusement... J'étais moi-même , spectatrice,  terrorisée par cette tempête, j'avais peur pour l'équipage et j'ai admiré le courage et le savoir-faire d'Owen , en particulier.... et puis , autre gros danger , un cachalot qui charge toujours et qui viendra à bout de ce frêle voilier.

      Dans l'équipage il y a un mousse qui , devenu âgé, raconte toute cette aventure à un nommé Herman Melville qui écrira "Moby Dick" ... c'est la première scène du film .

     J'ai tremblé de peur au cours de ce film devant la fragilité de l'homme confronté à la  nature déchaînée , celle des éléments atmosphériques aussi bien que celle d'un énorme cachalot... c'est impressionnant.

   J'ai pensé aussi que les progrès techniques ont dû bien aider à la réalisation de ces belles images de tempête.