Beau film sur le plan de la mise en scène , des acteurs , des costumes, des espaces... tout est bien montré de cette histoire  qui se passe en 1920...

        Marguerite Dumont (Catherine Frot)est une riche héritière , mariée à un entrepreneur qui a visé surtout l'argent. Elle a une passion , la musique , mais elle chante faux et c'est terrible pour son entourage qui n'ose pas le lui dire. D'ailleurs  c'est pénible aussi pour le spectateur , je me suis souvent bouché les oreilles....Elle prend des cours et pense être une grande chanteuse.

         Un jour pour un de ses concerts entre amis , elle a dû se faire remplacer et arrive une jeune femme à la voix superbe qu'on revoit souvent  dans le film  comme étant celle qui chante bien .

          On peut penser à bien des choses à propos de ce film. Au début  j'ai cru que le sujet était bien cruel ; et pourtant , non , car Marguerite est contente de sa voix... On peut aussi voir l'antagonisme entre richesse et don ... on ne peut pas tout avoir...  Dans le film il est dit qu'elle chante faux car elle n'est pas aimée de son mari , il a honte de ses exhibitions , et a une maîtresse... A la fin, sur le conseil du médecin de sa femme ,il s'occupe un peu plus d'elle , un peu tard...    On peut penser aussi que c'est grâce à sa fortune qu'on supporte ses "concerts" et que personne n'a le courage de lui dire qu'elle chante faux... Si elle était une pauvresse on lui" rirait  au nez", on la dirait folle.. D'ailleurs Marguerite  dit que si elle n'avait pas le chant elle serait folle....

       J'ai apprécié ce film ; il était en compétition à la Mostra de Venise et était bien placé dans les pronostics....