L'idée de départ est belle , un prétexte pour réunir tous les acteurs fétiches du réalisateur - comme Manoel de Oliveira a réuni ses acteurs préférés dans " Gebo et l'ombre "-

    Dès les premières images , cette longue liste des acteurs, appelés un à un par une voix d'outre-tombe , m'a agacée... Cette voix,  celle du secrétaire de l'auteur de théâtre  Antoine D'Anthac, leur demande de venir car ils sont les éxécuteurs testamentaires de l'auteur qui vient de mourir...  Les comédiens arrivent  au lieu du rendez-vous , l'habitation d'Antoine d'Anthac, assez grise et sinistre ... Ils apprennent qu'ils doivent donner leur avis sur une jeune troupe qui répète sa pièce "Eurydice" ( en fait de Jean Anouilh)...pièce  que tous les comédiens invités ont jouée autrefois....

    Un écran se met en place , et la pièce  est jouée devant les comédiens , installés dans ce profonds fauteuils , Ceux-ci la connaissent par coeur et peu à peu , ce sont eux qui donnent les répliques .... Je ne connaissais pas cette pièce de Jean Anouilh , elle m'a ennuyée et le duo Sabine Azéma et Pierre Arditi  m'a été  assez insupportable , je me suis même endormie quelques minutes  ; le texte est difficilement audible à notre époque ... (selon moi , bien sûr  ; il existe peut-être encore des "fans" de Jean Anouilh)   .  A la fin cela s'anime un peu , le mort revient , résurrection provisoire.....mythe d'Orphée oblige....

     J'estime Alain Resnais qui a derrière lui une longue série  de chefs-d'oeuvre . Mais il peut ,comme Manoel  de Oliveira , avoir des faiblesses .... Il se peut aussi  que c'est moi qui suis trop sensible  à cette mort  très présente dans le (les ) film et qu'elle  me fait peur....