On est en Sicile , avec les marionnettes qu'on appelle Pupi" . Vincent Dieutre est ébloui par le jeu de ces Pupi et réinvente à sa façon l'histoire d'Orlando (Roland) d'après l'Arioste... Il s'inspire aussi  d'un écrit de Georges Didi-Huberman , plus  optimiste que P. P. Pasolini... Dans "Ecrits corsaires ' celui-ci déplorait la disparition des lucioles . Mais elles sont toujours là... malgré" la débacle politique, l'homosexualité refoulée et le culte obscène de la mort" (officiel des spectacles).

     A Palerme, un homme attend son ami Luigi  qui doit arriver bientôt et pour lui c'est  l'occasion de voir et d'apprécier la Sicile.... C'est très beau, on suit  quelques personnes dans leur vie quotidienne palermitaine....   Et le film se termine quand Luigi arrive..

     J'avais vu un film de Vincent Dieutre  il y a longtemps  et dont j'ai oublié le titre. C'était  une balade nocturne dans  Rome ... J'avais trouvé cela sombre -normal, la nuit- et j'avais peu apprécié. Ce film-ci semble tout le contraire, éclatant de lumière; je n'ai pas décroché du tout pendant tout le film... au point de donner envie de retourner en Sicile , sur les traces du personnage du film , sûrement Vincent Dieutre lui-même....