Saul Auslander , juif hongrois, est  interné ainsi que son fils  au camp d'Auschwitz-Birkenau en octobre 1944.Il fait partie du Sonderkommando  , il aide les Allemands dans leurs tâches d'extermination pendant un certain temps puis subira le même sort que les autres  , la mort dans les fours à gaz et la crémation.

    Il pense reconnaître son fils ; il ne veut pas qu'il soit réduit en cendres  et va essayer de faire en sorte qu'il soit enterré. Il vole le cadavre  de son fils et commence la fugue  pleine d'embûches, aidé par  la révolte des membres du Sonderkommando ..... La fin sera dure ...

    Film  difficile à supporter , tout dans les tons marron; les vestes des internés portent une croix rouge dans le dos, qui signent leur mort prochaine.  Seuls les personnes au premier plan bénéficient d'une image nette  ,  ceux qui "tapissent "le fond sont flous , ils font partie de la masse  promue à l'extermination ....même si ce sont des médecins ...

   Une scène montre les tas de cendres  provenant des fours . Les internés travaillent à jeter ces cendres dans la rivière... (dans un roman de Houellebecq , ce sont les cendres des fortunés qui se font euthanasier  en Suisse qu'on jette dans le lac , au risque de  l'assécher ).

  Je suis sortie du film accablée  , qu'une telle horreur ait pu exister  .. et cela existe encore .... Un tel film a le mérite  de  montrer  que la haine existe  , mais ne peut rien  pour l'apaiser ....