L'histoire se situe  dans une petite ville de bord de mer au Chili... Un homme fait courir un chien sur la plage.. Il  l'entraine pour un concours de course de lévriers...

    Cet homme est un prêtre  qui vit avec trois autres  religieux dans une maison gérée par une nonne  .Ils ont sûrement été mis à l'écart  de la vie ecclésiastique  pour mauvaise conduite  , peut-être  pour pédophilie....

   Arrive un nouveau prêtre qui semble être là pour voir comment cela se passe (il repart à la fin avec sa serviette , comme un inspecteur qui a fini son travail)

    Il y a aussi le perturbateur,  un individu un peu clochard , qui se dit avoir été inquiété par un prêtre...

    A la fin , la rédemption avec deux scènes sorties de l'histoire religieuse  , une qui évoque "l' aveugle et le paralytique" et l'autre le" lavement des pieds".. Et le perturbateur devient  bien dans les normes..

   Les images sont un peu floues ou plutôt comme noyées dans une brume... comme pour cacher  le passé de ces personnes dont on ne sait rien ,ou presque.... Le film baigne dans une certaine inquiétude , on ne sait jamais où il nous mène ... on attend... Aussi  dans le catholicisme de l'Amérique latine et dans une certaine cruauté (la mort de deux chiens ...)  En somme ,un club peu accueillant... et plein de mystère...

    Je suis sortie   de ce film assez mal à l'aise , comme avec un poids lourd à porter....