J'avais aimé son film "honor de caballeria" selon Cervantes   . Celui-ci est plus austère , d'abord un noir et blanc , et une grande économie de langage; et quand les trois rois mages parlent , c'est d'une façon simple, sur des sujets humbles de la vie de tous les jours..."trop de sable , je ne reviendrai plus." ... La photo est belle, elle aussi , très dépouillée ; les rois mages arrivent et trouvent  Joseph et Marie   , Jesus ,  un agneau ,  scène très simple... Un cinéma à contre -courant jouant sur la lenteur  (genre Straub et Huillet ) et sur simplicité et dignité (je pense à la passion selon Matthieu de Pier Paolo Pasolini) ...   Très beau , mais il faut être en pleine forme pour voir un tel film... (ce qui n'était  pas mon cas , j'avoue m'être assoupie quelques secondes , plusieurs fois  ...)