09 avril 2011

lecture:"Le Kremlin en sucre" de Vladimir Sorokine

    Sur ce blog , j'avais déjà écrit sur "Journée d'un opritchnik" de Vladimir Sorokine (13 mai 2008). Dans ce livre qui se situe en 2028  les opritchniks sont les membres d'une milice spécialedont le symbole était une tête de chien et un balai "pour attraper les traites et les balayer du royaume". Andreï Komiaga était le héros du livre , il a le droit de tout faire, voler , violer , tuer ... La tête de chien accrochée au pare-choc de sa voiture était changée tous les jours  (un chien décapité par jour).... ... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 13:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2011

film:"Nous, princesses de Clèves" de Régis Sauder

     Un film qui m'a réjouie , un sourire pendant toute sa durée  , 1h10 ,  avec à la fin , la dure réalité du bac qui fait remettre les pieds sur terre.     Je me suis demandé si la réussite du film tenait aux gros plans  des visages qui disent des extraits du roman de madame de la Fayette. Ils sont comme transfigurés par le texte , ils font corps avec , ils y croient . En tous cas c'est beau , les spectateurs avaient du mal à quitter la salle .. Je pense que ces jeunes du lycée... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 21:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2011

film:"Tous les chats sont gris" de Aleksi Salmenperä (Finlande)

     Mikael  est  un magistrat respecté dans sa profession  . Il en est à son second mariage. Du premier il a gardé le fils aïné , Dani.  Sa fille Tilda est partie avec sa mère à l'étranger  . Celle-ci meurt ; Tilda s'annonce chez le père; c'est une fille  un peu paumée .  Une relation plus que fraternelle  se tisse entre Dani et  sa soeur ; elle va l'entraîner dans son enfer de drogue. Le père prend peur  et devient  de plus en plus rigide avec son fils; son... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2011

lecture:"la mort d'un apiculteur" de Lars Gustafsson

       Roman traduit du suédois par Carl-Gustaf Bjurström et Lucie Albertini.       Lars Lennart Westin a été instituteur , professeur en travaux manuels. Il a pris une retraite anticipée et se consacre aux abeilles. A l'hôpital , il consulte pour des douleurs qui l'inquiètent mais brûle la lettre  avec les résultats des examens. Il ne veut pas savoir. Il a divorcé autrefois et vit de plus en plus seul, se coupe de la société. Deux jeunes viennent le voir de temps en temps.... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 20:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2011

lecture:"Le bavard" de Louis-René Des Forêts

     Un livre qui m'a mise mal à l'aise, une preuve que l'auteur a un  grand talent: parler de soi continuellement , en une longue introspection dont on n'a rien à faire ; au point que je me demande si ce qui lui arrive au milieu du récit est vrai ou faux.... Il se retrouve dans un bar où l'on  danse .Il repère une femme qui l'attire, elle danse avec un rouquin .Il parvient à évincer le cavalier et danse avec elle au grand désespoir de l'homme roux. Tout le monde les regarde. A un moment elle part... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2011

théâtre: Wozzeck, mise en scène: David Marton

     En ce moment ,David Marton semble être le metteur en scène de théâtre qui" monte". Il n'a que 35 ans , avec une formation de musicien. Il est d'origine hongroise et vit à Berlin. Il s'est emparé de Wozzeck, mêlant Georg Büchner et Alban Berg, pour faire un spectacle d'une heure très fort et plein d'invention. Je l'ai vu hier à la MC93 de Bobigny.      Sur scène , un studio d'enregistrement , et le soldat Wozzeck (le comédien allemand  Max Hopp) attend patiemment , confortablement... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 09:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2011

lecture: "Pise 1951" de Dominique Fernandez

    Un livre de Dominique Fernandez nous mène souvent en Italie , c'est ce que j'attendais de celui-ci et j'ai aimé ce retour en arrière dans l'Italie du milieu du XXème siècle avec ses traditions , ses tabous mais aussi son charme... Et puis  je connais les lieux évoqués , Livourne , Volterra et surtout Pise avec sa place des Cavalieri  et la belle et grande façade décorée de fresques de la prestigieuse école normale supérieure , ancien palais des Chevaliers de Malte.     L'amitié qui lie... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2011

lecture:" C'est la culturequ'on assassine" de Pierre Jourde

    Un livre que je conseille à tous, c'est clair , précis.... je n'avais rien lu de  cet auteur , je découvre et c'est intéressant; de ce dont il est question , je suis convaincue , ayant moi-même enseigner au niveau de l'école élémentaire et dans les dernières années de ma carrière, j'ai ramé à contre-courant, écoeurée par les nouvelles façons de faire ou de défaire. L'auteur passe en revue les médias , principalement la télévision qui abêtit et a un rôle de déréalisation. Pasolini disait que"la culture est une... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2011

lecture:"Purge" de Sofi Oksanen

  (Livre traduit du finnois par Sébastien Cagnoli)        Un beau roman qu'on aimerait lire d'une seule traite, c'est impossible ,il a 300 pages .. Le dernier salon du livre s'intéressait principalement aux littératures nordiques , et une question était posée: "pourquoi cette littérature a- t-elle tant de succès?." Pour ce qui est de ce livre , dans un pays malmené par l'histoire, avec une écriture qui colle au réel ,  il narre à travers des familles éclatées, les... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2011

film:"Le voleur de lumière" d'Aktan Arym Kubat

    J'ai vu deux de ses premiers films ( d'une trilogie auto biographique qui raconte son enfance ("la balançoire" 1993) , son adolescence("le fils adoptif" 1998) et le jeune homme ("le singe"2001) . Il a signé ces trois films du nom de ses parents biologiques (Abdykalikov) - c'est un enfant adopté- . Il est une coutume dans les pays orientaux de changer de nom après avoir eu du succès , pour se débarrasser du poids de la célébrité. Arym et Kubat sont les prénoms respectifs du père  biologique et de celui qui l'a... [Lire la suite]
Posté par dina_gar à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]