Tout le film tourne autour de Michèle ( Isabelle Huppert) , femme énergique qui dirige une entreprise de jeux vidéos. 

 Il commence très fort : le viol de Michèle  avec force bruits ,est annoncé par le regard apeuré et atterré de son  beau chat gris . Le violeur est un homme tout couvert de  vêtements noirs , une cagoule ne laisse voir que ses yeux.. Michèle est à terre ,les jambes ensanglantées ; en tombant elle s'est accrochée à la nappe qui est tombée en entraînant la vaisselle qui est toute  cassée.

  Pendant tout le film on se demande qui est le violeur , d'autant plus que Michèle  va être agressée trois fois. On" navigue " entre Michèle, son fils et sa copine, une minette  enceinte et   insupportable, son amant , une amie et son mari  ;  il y a aussi la mère de Michèle , son père , peu présent.

   Le film dure plus de deux heures , impossible de s'ennuyer , on est mené tambour battant dans les méandres  sentimentaux de Michèle. On y frôle la "dinguerie"  mais aussi la perversité .

  J'ai bien  apprécié ce film. Je n'ai pas décroché un seul petit moment de sa longue  durée  .