Le film débute en pleine guerre au Sri Lanka ; premières images : on entasse des branches de feuillage sec sur  des cadavres de soldats et on y met le feu ... Cela commence par de la violence et le film finira dans une violence  décuplée... Entre les deux  un moment plus serein  que j'aurais aimé qu'il dure jusqu'à la fin . Mais ce n'est pas le style de J.Audiard  , il lui faut de la violence à tous prix ,  j'ai l'impression qu'il s'en délecte ....

     Dheepan , tigre tamoul , en a assez de cette guerre , il se défait de son uniforme et il s'intègre dans un camp de réfugiés ; en quête de normalité ,il   prend une femme et une fille de 9ans  , les fera passer pour sa femme et sa  fille, cela lui sera plus facile d'émigrer avec "sa" famille.

     Il se retrouve gardien d'immeuble dans une banlieue pourrie -  J.Audiard aime ça, il pourra s'éclater dans la violence des cités-.le début du film est  acceptable  , plein d'espoir d'une vie meilleure , on assiste à la formation d'une famille qui semble assez bien se passer : lui est gardien , elle est employée à aider un handicapé et la fille va à l'école où elle réussit   à s'intégrer et son apprentissage du français  aide "ses parents" , des liens sensibles se créent entre  eux...  Ce beau moment de calme dans le film ne va pas durer ,  l'emploi de gardien dans  un tel lieu n'est pas de tout repos et plus Dheepan  se rend compte  de trafics en  tous genres et plus cela s'envenime.... et naturellement  cela finit dans la violence.

   Cette fin m'a écoeurée ,  elle gâche tout le film , elle détruit  tout ce qu'on pouvait espérer de vie meilleure  pour cette famille sortie de la guerre et qui se retrouve dans une autre guerre ,celle des banlieues façon Audiard ....