Une famille indienne de New Delhi,de classe sociale pauvre. Le père,Mahendra, répare des fermetures éclair ; il appelle les clients à l'aide d'un haut-parleur ; la mère s'occupe du foyer et ils ont  un fils  de 12 ans  et une fille de 8 ou 9 ans.

   Au début du film  on voit le père dire au revoir à son fils , Siddharth,  qui part en autocar pour travailler un mois  dans une autre ville ; c'est un cousin du père qui lui a donné le nom de l'entrepreneur...

 Le mois passe, Siddharth ne revient pas. Le père append qu'à Bombay il y a des ONG qui  s'occupent d'enfants disparus. Il y va , trouve cette institution, il n'a pas de photo de son fils , mais de toutes façons , le fils n'y est pas ...

   Un film émouvant  qui montre le degré de misère dans lequel vit le peuple .Les enlèvements d'enfants sont courants pour divers trafics. La police s'en désintéresse car impuissante devant le grand nombre d'enfants disparus.

    Un beau film , même s'il est triste.