Un film passionnant , je n'ai pas décroché d'une minute   et pourtant j'étais inquiète au début  : un homme qui se suicide , une fille jeune qui marche nue dans la nuit , perchée sur des talons hauts... On ne sait rien, qui sont-ils?... Ce n'est qu'à la toute fin, quand le médecin qui soigne Justine , l'adolescente (Lola Créton)et qui est le seul à avoir tout deviné ,  montre à Sandra , mère de Justine, des clichés accusateurs ,  qu'on comprend un peu ....

   Marco Silvestri (Vincent Lindon), capitaine d'un supertanker , reçoit un message d'appel à  l'aide de sa soeur Sandra , dont le mari ,Jacques, ami de jeunesse de Marco, vient de se suicider.... Jacques avait pris la direction de la fabrique de chaussures "Silvestri"  . Sandra se sent perdue avec un tas de factures à payer.; l'usine ferme   . Entre en scène le riche Edouard Laporte(Michel Subor) qui "aidait" l'entreprise.... Marco loue un appartement dans l'immeuble cossu où vit Raphaelle (Chiara Mastroianni) ,la maîtresse de Laporte... et cela continue avec de grosses doses de sexe et d'argent....

    L'atmosphère  m'a rendue mal à l'aise , les choses ne sont pas dites ; ce sont les images des scènes et la façon dont elles se succèdent qui renseignent sur la suite des événements ... sur les motifs , sur les lieux de la turpitude (ce bâtiment de ferme en pleine campagne   ...avec les épis de maîs qu'on revoit à la fin...et qu'on peut rapprocher des paroles du médecin:"je vais lui réparer son vagin" en parlant de Justine.....

   C'est un grand film sur l'inceste, jamais nommé mais supposé et même évident..; peut-être le plus subtil de Claire Denis de par sa concision , le plus dérangeant aussi  et qui consacre  la grandeur de la réalisatrice. Je le reverrai sûrement ....