Un  beau film  bien que dur .

     Hushpuppy a 6 ans, elle vit avec son père alcoolique et parfois violent , la mère est partie ... L'enfant est préoccupée par la vie , la mort ... Elle écoute battre le coeur de ses animaux, surtout les poulets , comme elle écoutera les derniers battements du coeur de son père , seul moment de tendresse dans le film.

     La vie est difficile dans ce bayou du sud de la Louisiane ; les gens, habitués aux catastrophes atmosphériques sont durs, courageux et ne se laissent pas abattre par les difficultés dues aux inondations fréquentes . Ils reconstruisent avec ce qu'ils ont, les restes des intempéries précédentes. Dans le film toutes les catastrophes se lient  (les glaces du pôle sud qui fondent , les aurochs qui prolifèrent et dévastent tout ...)pour arriver à la grosse tempête qui inonde le bassin ...

     Wink, le père, et d'autres habitants des lieux décident de casser la digue qui  protègent les terrains secs de l'intérieur de l'eau dévastatrice. La vie reprend  difficilement sur le terrain détrempé.

    Le père tombe malade, tous les habitants se retrouvent à l'hôpital d'où ils se sauvent. Hushpuppy part avec trois autres filles plus grandes  à la recherche de sa mère. Elles arrivent dans une espèce de discothèque... De là aussi elles se sauvent ...

    Le courage de Hushpuppy , son pouvoir presque magique-elle arrête quatre aurocks prêts à la charger-  rendent le film fort et émouvant ; je l'ai aimé .