Je  craignais un peu  de voir cette Palme d'or à Cannes ; je me voyais en larmes pendant tout le film .. Et bien  non ... Les grands prix auraient dû aller aux deux acteurs principaux de ce drame , Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant... Quant à Haneke , malgré ce que pensent certains -qu'il s'est adouci- il est toujours le même , un peu sadique , misanthrope comme l'affiche  un peu sévèrement  les "cahiers du cinéma" sur leur première de couverture... A la limite , je préfère "Funny games" , là , au moins , on sait  à quoi s'en tenir .

. Dans "Amour" le sujet est trop grave , trop intime, pour être  traité de façon aussi froide, presque clinique..Ce qui m'a gênée aussi c'est qu'Haneke a une prédilection pour les classes sociales aisées . Ici  ,le langage châtié , théatral ,met mal à l'aise les "petites gens,"le concierge et sa femme ... Anne et Georges ont les privilèges matériels et culturels de leur classe sociale, et cela les aide un peu à affronter la maladie...

    J'ai été émue par le jeune artiste, ancien élève d'Anne qui fut professeur de piano, qui vient leur rendre visite  sans savoir qu'Anne est en fauteuil roulant , alors qu'il les avait  salués  à la sortie d'un concert  au début du film..   Emue aussi par le pigeon qui va apparemment subir le même sort qu'Anne  ; bien sûr on peut trouver à Georges des tas d'excuses psychologiques...

    En somme je n'ai pas pleuré ..Je crois que le titre "amour" a attiré beaucoup de spectateurs qui ne devaient pas connaître Haneke ..Ce film est avant tout un film de Haneke , avec ce que cela comporte de froideur , de dureté...

    Personnellement, la Palme d'or  j'aurais aimé qu'elle récompense "Holy motors" de Leos Carax, film magnifique , réjouissant  et surtout plein d'invention ....