Un documentaire émouvant que j'ai beaucoup aimé.  C'était au printemps 2011 quand Jean -François Sivadier montait  l'opéra de Verdi pour le festival d'Aix en Provence  en juillet .

 Natalie Dessay  est l'héroïne , Violetta , c'est beau de la voir au naturel et de pouvoir suivre le travail de mise en scène exigeant, subtil , où le moindre geste , le moindre accent  sont importants  .Il est magnifique le travail de Jean -François Sivadier au côté de la chanteuse , les tatonnements , l'émerveillement quand ils trouvent le ton juste, et lui , toujours observant , pour essayer d'améliorer un passage , une scène.... C'est beau  cette adhésion à une oeuvre , ce travail de création que l'on suit pas à pas.Le metteur en scène a l'oeil sur tout , même les petits problèmes matériels, et surtout  il dose aussi le travail pour ne pas fatiguer trop les artistes ; parfois c'est le chef d'orchestre  ( Louis Langrée )qui intervient .

   J'ai été enthousiasmée , j'ai versé quelques larmes devant la beauté du jeu et des voix des chanteurs...