On parle beaucoup de ce film qui a coûté très peu  et c'est  bienvenu ... Je l'ai vu et dès le début j'ai senti la justesse du ton , des dialogues à tel point que  , pendant la suite du film ,   j'ai pensé que cela pourrait être  une façon de faire d'un documentariste.

      Les histoires d'amour sont rendues avec réalisme ; pas grand chose de sentimental, mais plutôt  côté "comme cela m'arrange "...  Analia , professeur d'espagnol dans un lycée protessionnel , couche avec Dacio , le plus perturbateur de la classe et elle gagne une certaine aura parmi les élèves .. Chris , la photographe, vit avec un gars qu'une autre avait mis à la porte ; il aura un hébergement même si  cela ne dure pas longtemps  ...Salma veut approfondir sa foi en interpelant  un gars qui prie dans le RER ; cela ne se passera pas comme elle voudrait , de même  que ses séances de psychothérapie où elle met en cause  le savoir de la psychologue...

      Tout le long du film  -2h13- je n'ai pas décroché d'une minute ; le naturel des acteurs , leur parler savoureux, la profondeur de leurs questionnements sur la vie , l'amour, la foi , tout est bien vu  et dit

      Le réalisateur , Djinn Carrénard, à peine 30ans,  est d'origine haïtienne et a vécu en Guyane ( d'après ce que j'ai lu ) et a suffisamment d'énergie pour vouloir continuer à faire des films hors du système ... ( certains pensent à un renouveau du ciéma français....)..