J'ai eu le tort de voir ce film  moins de vingt- quatre  heures après  "Hors Satan " de Bruno  Dumont . Je ne suis pas entrée dedans, j'étais encore trop pleine de l'atmosphère des environs de Boulogne et de la beauté du film...

     En fait , j'ai toujours eu du mal avec ce réalisateur , j'ai toujours pensé que les éloges dont il était couvert  étaient un peu surfaits . Je l'ai pensé encore au cours de ce film, de cette longue recherche  du corps de la victime d'une échaffourée... Trois voitures se suivent  sur les routes d'Anatolie avec dedans  le présumé coupable,  un procureur , un médecin légiste, un commissaire et des employés de gendarmerie armés d'outils pour déterrer le cadavre ....  Le supposé coupable ne sait plus où il a enterré le corps  ("il y avait  une fontaine et un arbre en boule "...)  et les voitures vont de fontaine en fontaine...  A la fin de la première journée , il faut faire étape dans un village ... Puis le matin on reprend et on trouve l'endroit .  On déterre le cadavre qui sera autopsié à l'hôpital de la ville..

    A partir de ce moment j'ai eu  l'impression de me  trouver dans un autre film. D'abord  dans cette entrevue  entre le médecin et le procureur   , le ton change , et le procureur m'a paru suspect avec son insistance  à savoir comment on peut avoir un accident cardiaque si on prend un certain médicament  .... On n'en sait pas plus ... L'attitude et le verdict du médecin à la fin de l'autopsie  laisse l'employé perplexe et moi aussi . Est-ce  cela qui m'a agacée? avec cette incertitude à la fin du film ?  étais-je trop fatiguée  pour comprendre ?  est-ce que c'est très courant de déguiser un meurtre , et au profit de qui ?  pour moi , le mystère demeure  ...

     Dans le film ,il y a aussi  , comme dans le film de Bruno Dumont , beaucoup de vent et un orage    C'est trop peu , ou trop ténu pour comparer les deux films  , ils sont totalement différents . Le film turc me laisse assez indifférente ....