Cela commence en 1927 et se termine en 1932 ; en somme le passage du muet au parlant et la crise financière de 1929.

     En  voyant ce film  , j'ai pensé à un spectacle vu il y a longtemps , à Bologne, une  pièce de théâtre musical avec Massimo Ranieri dans le rôle de John  Gilbert  et je ne sais plus quelle comédienne dans le rôle  de Greta Garbo .  Je ne me souviens plus du titre exact  . Pourquoi ce spectacle ?  pour massimo Ranieri qui m'avait enthousiasmée avec son "Pulcinella" vu au théâtre du Rond-Point  à Paris.  L'histoire des deux protagonistes du film  "the artist" est analogue à celle de J .Gilbert et G.Garbo ...

      George Valentin (Jean Dujardin) est  un celèbre acteur du cinéma muet   ; tout va bien pour lui . L'arrivée du parlant  va le rendre muet, c'est un désastre pour lui ...  La dépression l'amène à brûler  ses films , et sans son chien ,il serait mort asphyxié ou brûlé dans  son appartement . Par contre , Peppy Miller (Bérénice Béjo) qu'il a rencontrée à la fin du muet ,  s'habitue très bien au nouveau cinéma et atteint la célébrité .  La fin du film est belle , Peppy a pu aider George à s'en sortir.

     J'ai été émue par ce film , un bel exploit pour les acteurs qui ont dû s'adapter au tournage façon muet  et aussi pour le réalisateur  ... J'ai beaucoup aimé