Dès le pré-générique on est mis dans le bain  (c'est la scène de rupture entre Mark et sa petite amie): rapidité du dialogue pour essayer de captiver le spectateur en l'obligeant à beaucoup d'attention, malgré la complexité de la discussion ; et il en sera de même avec le langage de l' informatique où l'on  ne comprend pas grand chose , mais cela réussit , je n'ai pas décroché d'une seule minute de ce film fascinant.

     Cela raconte la naissance de Facebook, partie d'un petit cercle d'étudiants d'un campus universitaire  des US  . Mark Zuckerberg va entrer dans son ordinateur toutes les filles du campus avec photos et tout .... A un moment il doit prendre un aide , Eduardo ; ils seront les co-fondateurs de facebook. Entre eux il y aura des problèmes de pouvoir , Mark renverra Eduardo , mais à la fin il le reprend . Milieu dur de l'argent , on ne fait pas de sentiment , la fin est amère .  Mark au faîte du succès , avec des millions d'adhérents à facebook , se retrouve affreusement seul. C'est un personnage qui veut accentuer son côté hors du commun ; il sort dans la neige en tongues et tee-shirt , il fait toujours des réponses concises et pertinentes aux grands pontes de la finance , c'est un jeune de maintenant  , un ce ces jeunes loups à l'aise dans les nouvelles technologies  compliquées et dans le domaine du virtuel , mais complètement déboussolé dans la vie de tous les jours   . j'ai aimé ce film  ...