Film vu en avant-première   , il sortira le 2 mars .  j'ai vu deux films de ce réalisateur tadjik -qui vit en France depuis 8 ans- , "L'ange de l'épaule droite " et "pour aller au ciel il faut mourir  ". j'ai retrouvé l'atmosphère froide de ses récits , la fourberie et le cynisme de certains personnages .

     L'histoire semble simple mais elle est tordue  dans le fond .  Soit un jeune couple marié depuis cinq ans , aisance matérielle , grande et belle maison  , beau chien .  .. On ne voit pas le mari car il est parti faire son  jogging avec le chien .  celui-ci est retrouvé seul et perturbé , mais Paul a disparu  . Il laisse sa femme Eve (Lea Seydoux)  désemparée et avec un gros paquet de dettes  L'avocat Michel  Chollet ( Olivier Gourmet ) prend soin d'Eve, paie les dettes , une histoire commence entre eux ; Eve apprend que Chollet avait combiné la faillite de Paul pour conquérir Eve ... Elle prend peur,  téléphone  à un ancien amant , Alexandre  qui depuis s'est marié et a deux enfants...   La fin est troublante ,  le genre de film qui met en scène une femme fatale qui détruit tout ce qu'elle touche.... j'ai été génée au début par  la façon de filmer les personnages avec beaucoup de gros -plans sur les visages  , mais après  c'est mieux.  , j'ai aimé ce film  aux  péripéties inattendues...