Ils sont mignons tous ces bambins endimanchés  pour l'occasion : leurs mimiques  devant la vitre sur laquelle ils doivent faire leur portrait , leur étonnement  devant le gros feutre noir qu'on leur donne ; c'est intéressant pour les parents , les psychologues.... on a comme des échantillons d'enfants de toutes  les parties du monde   avec le même feutre noir mondialisé. J'ai été interessée un moment puis je me suis lassée  ; j"ai eu l'impression que le réalisateur ne savait comment finir et qu'il étirait son film avec du remplissage pour qu'il soit  long métrage , les 10 dernières minutes m'ont exaspérée    ; Là aussi je suis sortie vite