C'est un film sud-coréen (en avant -première). Belles images assez dépouillées; un hôpital, un jeune prêtre ,Sang-Hyun, va visiter les malades  .Il est très soucieux de la santé des personnes et se porte volontaire pour tester un vaccin pour combattre un nouveau virus  cause d'une  maladie mortelle ,  ceci dans un laboratoire en Afrique.    Tous les 50 volontaires ont succombé et  Sang-Hyun est  considéré mort lorsqu'un médecin lui injecte le sang d'un inconnu... Il revient à la vie et on crie au miracle..Des malades viennent le voir espérant guérir..., en particulier une mère dont le fils est atteint d'un cancer et ce fils était un ami du prêtre ....Il se rend chez eux, tombe amoureux de Tae-Ju, l'épouse du fils malade. Naît une passion très forte où le prêtre , novice en la matière, devient vite acharné...  Mais des pustules apparaissent sur  sa peau  .Il lui faut du sang neuf et cela le régénère..Dès lors ,devenu comme un vampire, il hante l'hôpital mais cette fois pour s'abreuver  aux perfusions des malades  ou aux poches de sang  qu'il vole.    Tae-Ju deviendra vampire à son tour et ils brûleront ensemble au soleil d'un bord de mer sous le regard sarcastique  de Madame Ra , restée dans la voiture  ...

    C'est foisonnant , et comme l'a dit Adrien Gombeaud, spécialiste du cinéma  de ce pays,les Coréens fafriquent des films comme si chacun devait être le dernier qu'ils font.   Alors ils abordent tous les sujets , c'est un bric à brac de tout ce qui peut arriver à des  personnes... Abasourdie à la fin mais intéressée malgré tout...