Mise en scène de Toni  Servillo  qui est aussi l'acteur qui personnifie Andreotti dans le film "il Divo".  Cette pièce s'est jouée jusqu'à hier à la MC93 à Bobigny.

     Le sujet est simple .En été, les gens de bonne condition se doivent d'aller  à la campagne dans leur "résidence secondaire", ils vont en villégiature. Les Vénitiens disaient que c'était pour fuir les miasmes de la lagune qu'ils partaient ; en fait c'était pour faire comme  les autres et ne pas avoir l'air  moins argenté.  Il y a ceux aussi qui se font inviter, c'est le cas de Ferdinando (Toni Servillo)          Donc d'abord les préparatifs au départ , qui inviter?  qui voyagera avec qui  ?.... ; puis la villégiature , l'ennui pour certains, les jeux de cartes et d'argent...  et le retour , dénouer les intrigues tissées avant ,pendant et après la villégiature...  Les intrigues  tournent autour de l'argent et des alliances  (selon la dote des filles à marier , dote qui compte plus que les sentiments)

      J'avais vu la mise en scène de Strehler il y a longtemps. Il me semble qu'elle était plus sobre, moins survoltée  Au début j'ai aimé , puis j'ai vite trouvé que c'était  surjoué, les comédiens en faisaient trop, surtout Toni Servillo en invité goujat  et pique-assiette ,presque une caricature.. De bons moments pourtant  , j'ai tout suivi en Italien ...  un peu désolée   pour l'image que l'italien veut absolument donner de lui comme un stéréotype, une image parfois  trop bruyante  et qui frise la vulgarité...dommage  ...