"Grazie", Pierre Clause , grand Maître du blog des Amis de Royaumont, pour vos voeux de bon voyage , ce qu'il fut malgré les retards  de train, spécialité du train de nuit Paris-Rome et retour.

    Caserta, au nord de Naples, tient sa renommée au palais royal , "la Reggia" , avec son grand parc , que les Italiens comparent à Versailles. Je n'ai pas grande attirance pour ce genre de château et j'en ai fait la visite à toute vitesse, seule , les groupes, avec guide, ayant un parcours différent   Les salles ,surchargées de dorures  et au plafond peint de scènes plus ou moins mythologiques, m'écrasent de leur grandeur prétentieuse.  Ce palais , fini en 1780, est considéré comme la dernière oeuvre baroque en Italie .Le parc est grandiose, surtout le jardin à l'anglaise. Les fontaines étaient ravitaillées en eau par un aqueduc inspiré des aqueducs romains; il apportait l'eau aussi à  San Leucio, où Ferdinand IV, roi Bourbon de Naples , a créé la "colonie royale de San Leucio, régie par des lois spéciales , révolutionnaires pour l'époque. On y fabriquait des tissus de soie ; les ouvriers étaient logés , leurs enfants allaient à l'école , une" caisse de charité" venait en aide aux malades et aux personnes âgées .tous avaient les mêmes droits et les mêmes devoirs quel que soit leur travail . Le roi organisait des fêtes où tous étaient conviés.   La visite de ce lieu a été le moment le plus agréable de mon séjour à Caserta  Seule visiteuse en ce matin du 25 octobre  , la guide ,Grazia, m'a montré les logements du roi et de la reine Marie Caroline (soeur de Marie Antoinette) -rien de pompeux comme à la Reggia-puis les ateliers du musée de la soie avec deux grosses machines restaurées qui faisaient le fil  et les métiers à tisser  inspirés de Jacquard.. Ces métiers à tisser fonctionnent encore , 15 ouvriers fabriquent des tissus de soie très prisés; c'est une société privée qui gère  cela On visite aussi une des maisons d'ouvrier avec métier à tisser et jardinet . Toutes les maisons sont actuellement habitées. Une des dames présentes m'a menée en voiture voir le premier  palais qui fut rendez-vous de chasse des  seigneurs du coin , les Acquaviva. C'est , hélas , une ruine. J'ai eu droit ,  à la fin de la visite , à un café et un tas de documents dont la liste des lois qui régissaient cette communauté . J'ai beaucoup apprécié cette visite de San Leucio  et la sympathie des personnes qui m'ont reçue.