Mon blog commence à se diluer, le bras n'est plus emprisonné  alors le quotidien reprend sa place et mange le temps.

     Avant-hier, je suis allée à Paris pour la première fois depuis un mois et cela m'a fait du bien. D'abord, le musée de Cluny où se terminait une exposition sur l'art des frères d'Amboise ,  famille d'abbés et de prélats à qui l'on doit la chapelle d'un beau gothique flamboyant.    Dans ce musée  j'ai admiré des carreaux de terre cuite ornés de blasons , de motifs floraux ou animaliers semblables à ceux qui ont servi au pavage refait récemment  du réfectoire des moines de l'abbaye  de Royaumont dans le Val d'Oise.      Dès l'entrée dans ce musée je suis toujours émue par la beauté sereine qui émane de ces statues de Saints, de Vierges ,  une , particulièrement, légèrement déhanchée dans une position pleine de grâce.        Puis la salle où sont exposées les 6 tapisseries de "la Dame à la licorne" , les cinq premières évoquant les cinq sens et la sixième "a mon seul désir" qui intrigue encore les spécialistes : rejet de tout artifice pour se consacrer à l'essentiel  , la caritas  ou le coeur , celui de l'amour courtois         Je sors de Cluny toute nourrie du "Beau" que j' étais venue y chercher et je vais à pied vers la salle de cinéma MK2 Beaubourg pour le film prévu à 11h40 , "Shotgun stories"  dont je parlerai après.