Cet après-midi ,j'ai revu pour la Nème fois le film" Alexandre Newski "d'Eisenstein(1938) avec la musique de Prokofiev .J'ai revu avec plaisir les ciels immenses, comme des devis à l'encre de Chine, les lances dressées à la"  Paolo Ucello  ", les grands espaces blancs des lacs gelés, la bataille sur le lac, le regard des Teutons derrière leur casque (ça,, c'est voulu, c'est la peur du nazisme) , le vieux Domache avec sa cotte de mailles trop courte,  les deux valeureux guerriers Vassili et Gavrilo avec la pensée d'Olga entre les deux ,  la glace qui cède sous les Allemands "plus lourds"  et le beau Alexandre Nevski qui revient victorieux à Pskov(ça aussi c'est voulu , pour le moral des Russes)

      Eisenstein admirait les oeuvres de la Renaissance italienne ; j'ai souvent pensé qu'il y avait des similitudes entre "l'âme russe " et l'Italie   (revoir aussi "nostalgia " de Tarkovski... Un grand film que cet  "Alexandre Nevski ".